5 astuces pour être percutant à l’écrit

5 astuces pour être percutant à l’écrit

« Ho un article intéressant ! » dites-vous régulièrement en voguant sur le web.

Après un effort surhumain pour lire les cinq premières lignes, vous abandonnez lâchement et laissez sortir un petit bâillement du type post repas.

Fermez les yeux, libérez un petit sourire et ayez un peu de sympathie pour celui qui a écrit l’article. Maintenant, ouvrez les yeux et soyez motivé à l’idée de faire mieux.

Vous allez me dire : oui, mais comment ? 

Pas de panique, je vous donne cinq conseils pour être percutant à l’écrit.

Comme dans les trois petits cochons : les fondations doivent être solides

Vous ne construisez pas une maison, mais bien un texte, cependant avoir des fondations de qualité est primordial.

Structurez votre texte en idées ou arguments, ils constitueront chacun un paragraphe. Il faudra également leur donner un titre informatif en rajoutant votre touche personnelle.

Il sera ensuite beaucoup plus simple d’écrire s’il y a ce cadre clair.

Votre « vous » sera au cœur du texte

Mon « vous » à moi c’est vous, mais qui est votre « vous » à vous ?

Vous me suivez ?

Ne parlez pas trop de vous. Adressez-vous à votre interlocuteur. Apportez-lui quelque chose. Vous êtes dans une forme de transmission.

Bien sûr, si vous écrivez votre autobiographie, il est possible que vous ayez besoin de parler de vous à votre « vous » et non l’inverse.

Vous me suivez toujours ?

La voix passive, vous oublierez

Non Yoda n’utilise pas la voix passive, mais un procédé appelé l’anastrophe. Pour autant, ce titre reste vrai.

Les phrases passives dans vos textes doivent au maximum être reformulées. C’est lent la voix passive, c’est lourd la voix passive, c’est chiant la voix passive… Rien que de vous en parler, elle me fatigue.

Et pour info, l’intérêt de l’anastrophe est de mettre en avant, ou faire ressortir, la première partie de la phrase.

Ce n’est pas la taille qui compte, enfin si

Plus c’est court, mieux c’est. Je pourrais presque m’arrêter là, non ?

Une phrase longue regroupe souvent plusieurs idées. Elle ne les rend pas forcément claires. Avec un peu de maladresse, vous l’avez en plus formulée à la voix passive.

Si vous voulez facilement repérer vos phrases trop longues, commencez par chercher des phrases avec des « que » ou « qui » au milieu de celle-ci. C’est souvent l’endroit où il manque un point.  

Petit exemple inversé avec la phrase précédente (attention cette phrase a été réalisée par un professionnel, n’essayez pas de la reproduire à la maison) :

Si vous voulez facilement repérer des phrases trop longues, commencez par chercher les phrases avec des « que » ou « qui » au milieu de celles-ci qui sont souvent à l’endroit où il manque un point.

Bref, faites des phrases courtes pour être le plus lisible et compréhensible possible.

Souriez, vous êtes positif

Comme pour beaucoup de choses, écrivez lorsque vous en avez envie.

Vous allez forcément transmettre une part de vos émotions de l’instant. Si vous vous ennuyez au moment d’écrire, il est fort probable que votre lecteur le soit également.

Être positif dans votre comportement et aussi à l’écrit donnera envie de vous lire.

Alors, inspirez, souriez et écrivez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.